cairo hackerspace february 2013

Visite de deux agents Telecomix, un groupe informel et décentralisé d’hacktivistes qui a déjà aidé les Egyptiens à contourner la censure. À gauche, tout en blondeur bretonne, le français Kheops, qui discute avec son ami le réfugié Syrien. — The visit of two Telecomix agents, an informal and decentralized group of hackers that previously helped the Egyptians bypass censorship. – On the left, the frenchie Kheops, talking with his syrian friend.

Publicités

Web-série « Les hackers dans la cité arabe » sur les communautés hackers en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s